Comment combattre les radicaux libres pour rester jeune?

Les céréales sans gluten
21 novembre 2019
7 variétés de dattes à découvrir
5 décembre 2019
Voir tous

Comment combattre les radicaux libres pour rester jeune?

Combattre les radicaux libres

Les radicaux libres

Les radicaux libres, c'est quoi?

Un radical libre est une molécule chimique devenue hautement agressive à cause de l’apparition à sa surface d’un électron célibataire. L’électron célibataire est extrêmement réactif et agresse les cellules voisines. En effet, le radical libre va venir altérer la structure des protéines, des lipides et des acides nucléiques de la cellule. Si ces radicaux libres s’accumulent, ils peuvent avoir des effets désastreux. Ce sont les principaux responsables du vieillissement cellulaire, mais pas que. En s'attaquant à l'ADN de la cellule, ils favorisent les mutations génétiques et la formation de cellules cancéreuses. Au niveau tissulaire, l'excès de radicaux libres peut entraîner:

  • le durcissement des artères et des maladies cardiovasculaires;
  • la détérioration du collagène et donc le durcissement des tissus;
  • le vieillissement des tissus;
  • la formation de tumeurs cancéreuses.
L'excès de radicaux libres est impliqué dans de nombreuses maladies telles que les cancers, les maladies cardiovasculaires, le diabète et les maladies neuro-dégénératives.

D'où viennent les radicaux libres?

Tout métabolisme utilisant l'oxygène peut créer des radicaux libres. Par exemple, il y a une grosse production de radicaux libres au niveau des mitochondries lors de l’inflammation, l’infection ou la détoxication hépatique. Dans certains cas, les radicaux libres peuvent avoir une incidence positive à dose physiologique. Par exemple, les globules blancs utilisent des radicaux libres dans leur stratégie de défense de l’organisme. L'augmentation anarchique de la production de radicaux libres est multi-factorielle. Elle peut avoir plusieurs causes comme par exemple:

  • le stress psycho-social que nous subissons au quotidien
  • la pollution
  • les radiations ionisantes
  • le tabagisme
  • l'alcool
  • le surentraînement sportif
  • la fatigue chronique
  • l'alimentation industrielle
  • les mauvaises digestions
  • les médicaments ou compléments alimentaires de synthèse
  • la consommation d'excitants tel que de caféine
  • les chocs émotionnels
  • les drogues

Quel rapport avec le stress oxydatif?

Dans des conditions idéales, notre corps possède les moyens de neutraliser ces radicaux libres par un système de défenses enzymatiques: les enzymes SOD (superoxyde dismutase) et GPX (glutathion peroxydase), des vitamines et des oligoéléments. Si on manque de vitamines ou d'oligo-éléments, alors les enzymes ne fonctionnent pas correctement et on peut se retrouver en excès de radicaux libres. S'il y a trop de radicaux libres, il y a un déséquilibre entre production, attaque des radicaux libres et capacité de l’organisme à les éliminer: c'est à ce moment là qu'on dit que le corps est en stress oxydatif.

Comment combattre le stress oxydatif?

Réduire son niveau de stress quotidien

Pour cela, il y a plusieurs techniques qu’on peut mettre en place au quotidien:

  • se dépenser en pratiquant des exercices physiques adaptés à ses propres capacités;
  • prendre un bain chaud avec 7 gouttes d'huile essentielle de lavande ou de petit grain bigaradier (attention certaines huiles essentielles sont déconseillées aux enfants, femmes enceintes et allaitantes, à utiliser avec précautions);
  • faire un sauna de temps en temps: pour savoir comment le pratiquer se référer à cet article qui explique comment faire du sauna;
  • les huiles essentielles qui favorisent la détente et le sommeil: millepertuis, lavande, petit grain… (attention certaines huiles essentielles sont déconseillées aux enfants, femmes enceintes et allaitantes, à utiliser avec précautions);
  • la cohérence cardiaque, un exercice de respiration qui consiste à inspirer pendant 5 secondes et expirer pendant 5 secondes. Cet exercice se pratique au moins 5 minutes et peut être pratiqué partout dès qu'on en ressent le besoin. Pratiqué en soirée, il est très efficace pour aider à l'endormissement;
  • la méditation est un outil formidable pour décharger le mental et avoir les idées claires. De plus c'est très facile de trouver des audio de méditation guidée. Prendre 10 minutes pour soi n'a jamais été aussi facile!
  • enfin, on ne nous apprend rien en vous disant que faire l'amour diminue le stress!
  • Adopter une alimentation biologique

    Adopter une alimentation biologique, riche en fruits et légumes, réduire sa consommation de chair animale et de céréales et supprimer les produits laitiers qui sont pro-inflammatoires, c'est déjà faire un grand pas! Pour plus de conseils sur comment améliorer son alimentation au quotidien, se référer à cet article qui donne 7 règles simples pour une alimentation saine . S’il y a des questionnement sur les produits laitiers et leur effets sur la santé, se référer à l’article sur les produits laitiers.

    Augmenter sa consommation d'antioxydants

    Les antioxydants neutralisent les radicaux libres. Au lieu de se fixer aux lipides, aux protéines et aux acides nucléiques de nos cellules, les radicaux libres vont se fixer aux antioxydants et seront ainsi neutralisés!. Ces antioxydants agissent ainsi comme des gardes du corps pour nos cellules. Et la bonne nouvelle, c'est qu'on les retrouvent dans les aliments, les condiments et les épices! Les antioxydants les plus connus que l'on peut citer sont: les vitamines C et E, les caroténoïdes et bêta-carotène, les flavonoïdes, les acides phénoliques et les oligo-éléments tels que le cuivre, le zinc, le fer, le sélénium, et le manganèse. On retrouve ces antioxydants dans les végétaux principalement: fruits, légumes, épices et condiments. Voici une petite liste non exhaustive des aliments riches en antioxydants que l'on devrait consommer régulièrement!

    • les légumes de couleurs rouge, orange, vert, et violet: carottes, betteraves, choux, épinards, cresson...
    • le thym, source de flavonoïdes et acides phénoliques;
    • le clou de girofle, riche en flavonoïdes;
    • les oléagineux: noix, noisettes et amandes fournissent des flavonoïdes, acides phénoliques, et de la vitamine E;
    • le gingembre, riche en polyphénols;
    • les fruits de type baies: fraises, framboises, mûres, myrtilles renferment des quantités très importantes de flavonoïdes. A consommer de préférence bio car ce sont les fruits les plus exposés aux traitement par pesticides;
    • la pomme est aussi une bonne source de flavonoïdes, à consommer bio également pour éviter les pesticides;
    • les fruits riches en vitamines C: les baies, les agrumes, le kaki et le kiwi;
    Chahira
    Chahira
    Naturopathe

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *