7 règles simples pour une alimentation saine

Le Miam-Ô-fruits, un repas plein de vie
2 novembre 2018
7 idées d’activités pour se ressourcer en vacances
26 avril 2019
Voir tous

7 règles simples pour une alimentation saine

Oui mais d'abord, qu'est ce qu'une alimentation santé?

Une alimentation saine et avant tout une alimentation qui respecte les besoins physiologiques de notre corps. Elle doit être composée d'aliments physiologiques, autrement dit d'aliments naturels, non transformés, et que nous sommes capables de digérer et d'assimiler. Maintenant voyons les 7 commandements de Naturoness pour vous aider à tendre vers une alimentation plus saine et respectueuse de votre santé!

#1 Augmenter ses apports en omega3

Les omega 3 sont des acides gras essentiels que notre corps ne sait pas synthétiser. Ils doivent être apportés par notre alimentation. Notre alimentation est généralement riche en omega 6 et pauvre en omega 3. Un bon ration omega3 / omega6 se situe autour de 2 à 3. Concrètement deux ou trois omega3 pour un omega 6. Pour cela, privilégier les huiles végétales de lin, de sésame, de noix, de chanvre et de colza. Pour confectionner une huile végétale pour l'assaisonnement, bon marché, et avec un bon ratio omega3 / omega6 vous pouvez mélanger 2/3 d'huile de colza avec 1/3 d'huile d'olive. Il est fortement recommandé d'utiliser des huiles vierges et pressées à froid. La consommation de graines telles que les graines de lin, de sésame et de chia est également très intéressante pour augmenter ses apports en omega 3. Enfin, une consommation de petits poissons tels que les anchois, les sardines, les maquereaux, le hareng peut être un bon complément pour augmenter ses apports en omega 3. A consommer au moins deux fois par semaines et de préférence crus marinés (cuisson douce par l'acidité du citron), en ceviche, à la tahitienne...

#2 Consommer des légumes à chaque repas

Les légumes, comme les fruits, sont très important dans le cadre d'une alimentation vivante, proche de la nature. C'est une source de fibres ,de vitamines et de minéraux indispensables à notre corps. En ce qui concerne les légumes cuits, afin de préserver tous leurs bienfaits, il est préférable de les cuire à la vapeur douce ou à l'étouffée, pas trop longtemps, et de les laisser croquants. Une consommation de crudités en début de repas améliore grandement la digestion des légumes cuits et autres féculents ou sources de protéines qui compose un repas cuit. De plus, ces légumes crues sont une source importantes de vitamines et de minéraux. Choisir ses légumes bio ou les plus naturels possible est un must.

#3 Manger des fruits entre les repas

Le meilleure moment pour manger des fruits, c'est entre les repas car ceux ci sont à digestion plus rapide que les légumes, viandes, ou autre. Lorsqu'ils sont pris en dessert après un repas copieux, ces pauvres fruits stagnent dans l'estomac, puis finissent par fermenter et peuvent même produire de l'alcool dans l'organisme! Les manger entre les repas (3h après un repas, et au moins une heure avant le suivant) vous garantie une meilleure assimilation de ces enzymes et vitamines et un meilleure confort digestif ! Et pourquoi pas faire un repas de fruits? La recette du miam-ô-fruits s'y prête parfaitement. En plus des vitamines et des minéraux, le miam-ô-fruits permet de faire le plein d'acides gras essentiels tels que les omega 3.

#4 Réduire les aliments acidifiants

Ce sont les céréales, les viandes et les légumineuses.
Pour les viandes, et produits animaux (fromages, oeuf, lait) ils peuvent représenter 20% de vos apports alimentaires en moyenne. Choisissez les de qualité, biologique de préférence ou animaux de ferme élevés en plain air. Dans le cadre d'une alimentation saine, on mise sur la qualité et non sur la quantité. Pour la viande rouge, en consommer maximum une fois par semaine.
Pour ce qui est des céréales (pâtes, pain, farines, biscuits) et des légumineuses, leurs prises doit rester occasionnel. Elles sont difficiles à digérer et augmente la porosité intestinale. L'acide phytique qu'elles contienne bloque l'activité des enzymes et empêche l'assimilation et la bonne utilisation des nutriments. En prime, on peut, suivant la tolérance de chacun, récolter bien nombre de désagréments tels que les ballonnements et les flatulences. Mieux, vous pouvez vous en passez! Et si vous recherchez une simple source de glucides, vous avez également la pomme de terre, la patate douce, le quinoa, le riz et le sarrasin qui occasionnent moins de troubles intestinaux.
Dans le cas des produits laitiers, si vous souhaitez en garder dans votre alimentations, et que vous digérer bien le lactose, il convient de privilégier des produits laitiers provenant de petits animaux de type brebis ou chèvre. Choisissez les bio de préférence, et au lait cru.

#5 Sortir de la dépendance au sucre

L'indice glycémique est important à prendre en compte. Un fruit entier (avec ces fibres) aura un indice glycémique beaucoup moins élevé que ce même fruit réduit en jus. Alors plutôt que de boire un jus de pomme qui va faire monter votre insuline en flèche, puis vous faire redescendre aussi vite (et là risque d'hypoglycémie), on mange la pomme, on la croque, on la savoure. Et là rdv avec le sentiment de satiété et aucune envie de se rejeter sur un autre aliment sucré 20 minutes après. Ne pas oublier que le sucre appelle le sucre! Plus vous allez consommer des aliments à forte charges glycémique, plus ils seront digérés rapidement, et plus vous aurez envie de vous jeter sur une autre sucrerie. Ensuite il y a sucre et sucre, sur le plan nutritionnel, les fruits séchés (dates, figues, abricots, pruneaux, baies de goji...) ont un bon goût sucré mais ont une moindre charge glycémique et bien plus d'intérêt nutritionnel qu'un cookie. Alors, et si on essayait de se faire plaisir autrement? vous pourriez y prendre goût!

#6 Bannir les aliments industriels

Boîtes de conserve, plats préparés, gâteaux industriels... tous ces aliments industriels sont bourrées d'additifs, de conservateurs qui perturbent notre système endocrinien. Toutes les molécules chimiques qui n'ont rien à voir avec des aliments naturels fatiguent le système digestif et encrasse le foie. Lorsque ces aliments arrivent dans notre système digestif, celui ci n'y comprend rien et il est perdu. Résultat, il est débordé et doit se dire: Mais comment je vais faire pour éliminer toutes ces molécules qui n'existent même pas dans la nature!! Et là il y a de fortes chances que la digestion se passe mal, nous ressentons lourdeurs, ballonnements, parfois gaz. Vous l'aurez compris, ces aliments sont à fuire le plus possible. Et si vous n'avez pas le temps, Naturoness vous proposera le plus souvent possible des recettes rapides et saines!!

#7 Faire un repas 100% plaisir par semaine mais sans culpabilité

Si vous devez faire un repas à l'extérieur, avec des amis, ou autre, sachez qu'un repas lâchage ou "cheat meal" par semaine ne va pas vous bousillez vos résolutions. Alors ne soyez pas non plus trop dur avec vous même. Si un repas craquage vous permet de tenir votre alimentation saine à 80% dans la durée, c'est bien mieux que de sombrer dans la frustration et de finir par abandonner les bonnes habitudes que vous avez prises pour votre santé. Le secret du cheat meal est de le faire dans la bonne humeur, avec aucune culpabilité. En effet un repas peu équilibré mais pris dans la bonne humeur sera bien mieux digéré qu'un repas sain pris dans le stress et la contrariété.

Besoin de conseils pour rééquilibrer votre alimentation? Voici des règles très simples à mettre en place au quotidien et qui permettent de tendre vers une alimentation santé.

Chahira
Chahira
Naturopathe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *