L'hypnose ericksonienne est une discipline qui a été mise au point par un psychiatre très connu : Milton Erickson. Son objectif est d’atteindre un état de conscience modifié, totalement naturel au cours duquel l'attention au monde extérieur est diminuée pour permettre à l'inconscient d'être plus présent. Grâce à une place plus grande laissée à l’inconscient, il sera alors possible de percevoir de nouvelles ressources . Grâce à l'hypnose, on peut réduire la déprime passagère, le stress, améliorer la confiance en soi, ou encore modifier des comportements addictifs.

L’état d’hypnose est souvent décrit comme un état de méditation profonde. Il y ressemble beaucoup en effet. C’est un état pendant lequel le conscient et l’inconscient sont tous les deux présents. La différence avec l’état de conscience conventionnel, c’est que l’inconscient est pleinement présent et à l'écoute des suggestions et des paroles de l'hypnothérapeute.


Comment se déroule une séance d'hypnose ?

Une anamnèse est d’abord réalisée par le praticien. Il s’agit d’un entretien d’une vingtaine de minutes au cours duquel l’objectif global et celui de la séance vont être discutés et définis. Les objectifs doivent toujours être positifs et écologiques pour la personne. C’est une condition importante pour garantir le succès de la séance d’hypnose.

Une fois les objectifs déterminés, la séance d’hypnose peut commencer. Au cours de cette séance vous êtes confortablement assis sur un fauteuil et vous êtes libres de vous mouvoir, de tousser ou de vous repositionner à tout moment. Le praticien, par ses paroles, ses suggestions et ses métaphores sert de guide pour vous permettre d’atteindre progressivement un état de conscience modifié. Selon l'objectif qui sera déterminé pendant l'anamnèse, le thérapeute adaptera son discours pour aller dans le sens de la demande de son client.

A la fin de la séance, le praticien, toujours par ses mots et ses suggestions, vous accompagne pour sortir de cet état d’hyperconscience à un état de conscience classique. Il s’assure qu’il n’y a aucun maux de tête et que la personne est parfaitement revenue à son état de conscience courant. Que l'on se rassure, on revient toujours à son état normal après une séance d'hypnose même sans l'aide de qui que ce soit. Le rôle du thérapeute est simplement de faire en sorte que ce retour se fasse rapidement et en douceur.

La séance d'hypnose n'est jamais débrifé à la fin. En effet, pour laisser l'inconscient faire le travail, il est important de ne pas conscientiser ce qui s'est déroulé pendant la phase de transe hypnotique. Vous pouvez donc rentrer tranquilement chez vous sans vous préocupper de vous souvenir de quoi que ce soit. C'est votre inconscient qui s'en chargera !

Est-ce que l'hypnose fonctionne vraiment ?

"L'hypnose ne fonctionne pas sur moi." "L'hypnose ne marche pas sur tout le monde." Voilà des phrases que l'on entend bien souvent dans la vie courante. Pourtant l'idée que l'hypnose ne fonctionne pas sur tout le monde est une idée reçue dans notre société. En effet, si nous revenons à la définition de l'état d'hypnose, il s'agit d'un état de conscience modifié dans lequel on est déconnecté de la réalité. L'onconscient prend alors toute sa place. Tout le monde a déjà expérimenté cet état de déconnection du réel que l'on peut appeler : rêverie, absence passagère. Ce sont des états de transe que nous expérimentons naturellement dans notre vie mais sans les nommer, sans y prêter vraiment attention.

Ainsi, tout le monde a déjà expérimenté un état d'hypnose de façon involontaire et sans l'aide d'un hypnothérapeute. Alors oui ! Tout le monde peut être hypnotisé, à condition d'être en confiance avec son thérapeute grâce au travail d'accompagnement et d'informations préalable à la séance. En effet, une condition importante pour se laisser aller à la transe hypnotique, c'est de se donner l'autorisation et de n'avoir aucun blocage par rapport à cet état. C'est pourquoi il est important pour le thérapeute de démistifier de nombreuses croyances populaires sur l'hypnose et qui freine certaines personnes à se laisser partir.

.

Personne ne peut être hypnotisé contre son gré. Que ce soit en état d'hypnose ou en état de conscience classique, chaque individu garde 100 % de son libre arbitre. L'inconscient valide des idées et des actions uniquement si elles satisfont une intention positive et écologique pour la personne. Notre inconscient agit toujours dans le sens de notre survie et du maintien de notre intégrité. C'est pourquoi, en état d'hypnose, il est impossible d'imposer une action sans que la personne ne l'ai approuvée. L'individu reste toujours maître de lui-même en toute circonstances. Une fois cette idée reçue démistifiée, un grand nombre de personnes s'autorisent enfin à faire ce petit voyage intérieur qu'on appelle l'état de transe hypnotique.

Quels sont les dangers de l'hypnose ?

Comme nous l'avons vu plus haut, l'hypnose ne présente aucun risque de manipulation ou de perte de contrôle. C'est une idée reçue dans notre société et qui est répandue par des personnes qui n'ont jamais expérimenté l'hypnose. Cela est lié à la peur que nous avons souvent sur les choses qui nous sont totalement inconnues. L'image véhiculée par les médias et les films influence grandement la perception populaire de l'hypnose.

De plus, de nombreux spectacles et shows télévisés mettent en scène des spectateurs pour leur faire faire des choses stupides. Il s'agit là d'hypnose de spectable, à différencier de l'hypnose ericksonnienne pratiquée dans les cabinets. Ces spectacles pourraient laisser croire que la personne sous hypnose a perdu le contrôle d'elle-même alors que ce n'est pas du tout le cas. En réalité, les personnes qui se rendent aux spectacles d'hypnose sont très receptives à ce type d'hypnose et se prêtent facilement au jeu.

Elles vont voir ce genre de spectacles pour s'amuser et non pour se prendre au sérieux. Lorsqu'on est sous hypnose, le conscient est toujours présent et on entend tout ce qui se passe autour de nous. Ainsi, lorsqu'une personne sous hypnose fait les choses stupides qu'on lui demande de faire sur scène, dites vous bien une chose : elle le fait parce qu'elle a envie de le faire et que cela ne lui pose aucun problème.


 

La différence entre l'hypnose de spectacle et l'hypnose éricksonienne réside dans le langage utilisé par l'hypnothérapeute. En hypnose de spectacle, on ordonne des actions tandis qu'en hypnose éricksonnienne, on fait des propositions et des suggestions. Le langage utilisé en hypnose ericksonnienne est donc très différent de par sa forme permissive qui laisse un grand champ de possibilités. Cela explique en grande partie la différence de taux de réceptivité entre ces deux types d'hypnose. 100% des personnes sont réceptives à l'hypnose éricksonnienne contre 20% seulement pour l'hypnose de spectacle. Une autre différence est celle de l'objectif. En effet, le but de l'hypnose de spectacle est, comme son nom l'indique, de faire du spectacle, d'amuser et de choquer les foules. L'hypnose éricksonnienne, quant à elle, s'inscrit dans un autre registre: l'objectif est personnel et introspectif.

L'hypnose ne présente aucun danger pour la santé. On finit toujours par "revenir" de la transe, quoi qu’il arrive. Premièrement parce qu'on ne dort pas pendant la transe. Deuxièment, parce que si aucune suggestion n'entretient l'état de transe, le fonctionnement hypnotique se dissipe simplement. Enfin, nous connaissons tous des états d’hypnose dans notre quotidien. Donc si l’hypnose était un réel danger, alors nous serions tous en danger à chaque fois que nous nous plongeons dans un bon livre, un film, ou une série télévisée. Par ailleurs, de nombreuses opérations chirurgicales se font désormais sous hypnose et les hôpitaux sont de plus en plus combreux à ouvrir leurs portes à cette nouvelle pratique.

Afin de vous permettre d'expérimenter l'hypnose en toute confiance, prenez simplement le temps de trouver l'Hypnothérapeute qui vous correspond le mieux, celui avec lequel vous vous sentez à l'aise pour lâcher prise et pour trouver ensemble des objectifs précis. Un hypnothérapeute n'a aucun pouvoir sur son client, il a simplement un rôle d'accompagnateur et maîtrise l'art du langage pour induire un état d'hypnose, à condition que la personne se sente suffisamment en confiance pour s'autoriser à faire un petit voyage intérieur.